Divorcer sur internet, une procédure avantageuse

Lorsque pour diverses raisons les époux sont contraints de rompre leur mariage, ils ont le choix entre plusieurs formes de divorces dont celui par consentement mutuel. C’est ce dernier qui, lorsque le couple n’est pas en situation de surendettement, ne possède pas de biens à l’étranger et d’enfants, peut se faire sur internet. C’est une procédure simple et avantageuse que nous allons vous présenter dans ce guide.

Les étapes de la procédure

Dès lors que les critères cités ci-dessus sont remplis, la procédure pour divorcer par internet se fait en quelques étapes bien définies. La première étape est le contact des avocats. Pour cela, il suffit de se connecter à un site internet spécialisé dans le divorce en ligne et tenu par un avocat. On y obtiendra entre autres un devis détaillé. Ensuite, après que les époux se soient convenus des modalités de la séparation, les avocats procéderont à la rédaction de la convention de divorce. Puis cette dernière sera adressée à chaque époux sous forme de lettre avec accusé de réception. Ils disposeront ensuite de 15 jours de réflexion avant de signer la convention de divorce devant leurs avocats. La dernière étape vise à envoyer la convention de divorce à un notaire dans les 7 jours suivant sa signature.

A lire en complément : Berlin : un environnement favorable aux start-ups et à l’innovation

Les avantages de divorcer en ligne

Les avantages du divorce sur internet sont nombreux. Ils sont d’abord d’ordre économique. Divorcer en ligne est en effet beaucoup moins coûteux que la procédure classique. Cela s’explique en partie par la facilité de trouver sur le web des sites dédiés au divorce sur internet. Aussi, la procédure est très simple, pratique et peu exigeante. Ce qui laisse aux époux la possibilité de se concentrer sur d’autres activités durant la procédure. Enfin, comme dernier avantage de la procédure de divorce sur internet, on peut relever la rapidité. Cette procédure est connue pour ne pas durer longtemps. Elle s’achève généralement au bout de 3 mois.

A lire également : Saint-Brieuc : des développeurs à la gare