Comment faire le bon choix du nom de domaine

Un nom de domaine est un identifiant internet. Il renvoie généralement à une adresse électronique ou à un site internet et constitue le socle de la communication digitale. Le nom de domaine est personnalisable en fonction des objectifs et des préférences de l’utilisateur. Cependant, il est tenu de respecter quelques normes, certaines obligatoires et d’autres facultatives. Nous allons dans cet article, donner les éléments qu’il faut prendre en compte pour bien choisir son nom de domaine.

Miser sur l’unicité et l’originalité

Le premier aspect sur lequel se baser au moment de choisir son nom de domaine est l’unicité. En effet, pour la réservation de votre nom de domaine, il faut vous assurer que ce dernier n’est pas déjà utilisé par un tiers. Pour le vérifier, on se rendra sur les sites d’hébergement où on aura recours à des outils spécialement conçus pour le faire. Aussi, afin de facilement communiquer via son nom de domaine, il est mieux que ce dernier reflète la marque ou l’activité à promouvoir. 

A voir aussi : Se former à devenir game designer

Pour ce faire, il doit être pratique, facile à écrire, à prononcer et à retenir. Sa longueur parfaite est de 8 caractères. Certains signes de ponctuation et des chiffres sont également à proscrire. La dernière phase du choix du nom de domaine concerne l’extension. Il est certes vrai que les extensions peu populaires accroissent le niveau d’originalité, mais cela n’enlève rien au fait que les extensions telles que « .com » et « .net » soient les plus pratiques.

Maîtriser son nom de domaine

Après avoir trouvé le nom de domaine unique et original pour sa startup, vient ensuite le moment de l’enregistrement. Pour éviter des éventuels désagréments, il est préférable d’effectuer cet enregistrement sous le nom de la startup ou encore sous celui du dirigeant. Mais le plus important, c’est de conserver les données de confidentialité et les coordonnées exactes pour pouvoir aisément accéder au domaine lorsque besoin il y a.

A lire en complément : Faire du DropShipping avec WordPress : la méthode